Recette - Le Houmous de Thomas

houmousthomas.jpg

Avec les beaux jours commence la saison des apéros. Vous aussi brillez en société et apprenez à concocter un houmous d’anthologie. En plus d’être à peu près dix fois meilleur et moins cher qu’un houmous industriel, vous impressionnerez vos proches en disant “c’est moi qui l’ai fait”.

Ingrédients

  • 500 g de pois chiches déjà cuits

  • 3 à 4 cuillères à soupe de tahiné (purée de sésame) environ

  • 1 citron : le jus ET le zeste !

  • 1 gousse d’ail

  • Un peu d’eau des pois chiche (aquafaba pour les intimes)

  • Une bonne dose de cumin

  • Huile d’olive

  • Sel, poivre

Comment faire ?

  1. Egouttez les pois chiches et gardez l’eau des pois chiche (aquafaba) de côté

  2. Ajoutez l’ensemble des ingrédients à vos pois chiches : tahiné, jus de citron, zestes râpés, ail, cumin, huile d’olive, sel et poivre

  3. Mixez l’ensemble dans un grand bol, et ajustez l’assaisonnement et la texture de votre houmous selon votre goût. En ajoutant un peu d’eau des pois chiches, votre houmous sera plus liquide mais aussi plus aérien !

  4. Une fois la texture et l’assaisonnement souhaité, pimpez votre houmous avec un filet d’huile d’olive, quelques graines de sésame et une pincée de cumin

  5. Trempez votre pain et régalez vous ! A plusieurs le plaisir n’en sera que meilleur.

Astuces

  • En utilisant le zeste du citron en plus du jus, votre houmous aura un goût très frais et parfumé. En plus ça permet de ne pas gâcher le citron ! Mais dans ce cas privilégiez des citrons bio non traités.

  • Le saviez-vous? L’eau des pois chiches, ou aquafaba, est utilisée en cuisine végétalienne pour remplacer les blancs d’oeuf en pâtisserie. Délicieux à incorporer dans le houmous, ça lui donnera une texture crémeuse ;)

Vous voulez nous suggérer une idée de recette pour le blog ? Dites-nous tout par ICI !

Vous avez aimé cette recette? N’hésitez pas à nous envoyer vos photos, ou à la partager à vos proches via le réseau de votre choix (c’est juste en dessous que ça se passe!)

Thomas LeblancCommentaire