Cuisiner, c'est méditer

Préchauffez le four à 180°C et dites Aum  

Pour méditer, on peut passer une semaine dans un ashram en Inde ou ... 10 minutes dans sa cuisine ! Si cuisiner peut être perçu comme une corvée, une obligation ou encore un stress, c'est surtout un moyen de lâcher prise, de se concentrer et de s'apaiser.  

Méditer, ça veut dire quoi exactement ? 

La méditation comme concept est l’idée de prendre du temps dans sa journée pour se retirer du monde pendant un instant. La manière la plus commune de pratiquer la méditation est de rester assis, sans rien faire et de se concentrer sur sa respiration.  

Cette image que l’on peut avoir de cet idéal de méditation – la position du lotus sur un tapis de bambou dans le silence absolu - peut paraître un peu intimidante pour certains d’entre nous. 

Mais méditer peut prendre de multiples formes. Le plus important étant de prendre du temps pour soi et de se concentrer sur quelque chose. C’est pour cela que cuisiner peut être un excellent moyen de se mettre à cette pratique. Et pas besoin d’être un top chef pour y arriver ! 

Cuisiner est une formidable opportunité d’être attentif à ce qu’il se passe autour de soi et être présent à soi-même. Cuisiner c’est aussi un moyen d’entraîner son esprit à comprendre ce que c’est qu’être réellement présent, d’apprécier les détails et être patient.   

Pour ma part, cuisiner est un moyen de faire quelque chose du quotidien avec intention, et de trouver du plaisir dans les détails : en faisant attention aux odeurs, aux couleurs … 

Quoi de plus satisfaisant que d’observer un gâteau gonfler dans le four ?  

Alors comment on s’y met ?  

 

Tout d’abord, il faut décider de se concentrer sur le plat qu’on prépare. C’est une pause pour notre cerveau qui ne pense plus au stress que l’on ressent, à la to do liste qui nous attend au boulot ou aux kilos de linge sale qui doit être lavé depuis une semaine.  

 

Cuisiner permet aussi de se reconnecter au monde physique et aux choses tangibles et concrètes. A notre ère du tout digital, faire une pause du World Wide Web et utiliser ses mains pour créer quelque chose est en fait assez impactant.  

Le plus important c’est qu’à la fin de cet exercice de méditation, on se retrouve avec un bon petit plat à déguster ! Cuisiner c’est l’opportunité d’accomplir quelque chose de concret. On commence avec des ingrédients bruts et après quelques minutes on se retrouve avec une création unique et personnelle. On a rarement l’occasion d’avoir un sentiment d’accomplissement aussi concret dans son quotidien. Il y a quelque chose d’extrêmement gratifiant à commencer une activité et à aller jusqu’au bout.  

La méditation traditionnelle est un formidable outil pour réduire le stress et se sentir mieux de manière générale mais la cuisine a le mérite d’apporter une récompense physique ce qui la rend d’autant plus gratifiante.  

En considérant la cuisine comme une méditation, le temps passé derrière les fourneaux n’est pas une perte de temps mais bien une pause salvatrice et une vraie source de bien être au quotidien.